Introduction au perfectionnement en matière de leadership : leadership axé sur une communication efficace

 par Sarah Greesonbach

Amy Leschke-Kahle et Rob Lewis d’ADP explorent comment les gestionnaires d’aujourd’hui dirigent à l’aide d’une communication efficace, qui est à la fois humaine, familière et empreinte de compréhension.

Dans le monde des affaires actuel, existe-t-il quelque chose de plus urgent que le besoin d’un leadership décisif axé sur une communication efficace?

À la suite de tous les bouleversements que nous avons connus en 2020, les entreprises de tous les secteurs peinent à gérer tous ces changements. Certaines doivent faire face à de lourdes pertes et mettre à pied un grand nombre d’employés, et d’autres sont confrontées au problème inverse et s’efforcent de gérer la nouvelle demande croissante pour leurs produits et services.

Mais peu importe la situation dans laquelle se trouve une entreprise, un leadership efficace s’avère toujours nécessaire. La COVID-19 et les émeutes ont entraîné un changement spectaculaire dans la façon dont de nombreux gestionnaires collaborent avec leurs équipes, et cela pousse les organisations de partout à revoir leur définition d’un leadership efficace.

Dans le but de comprendre les meilleures pratiques actuelles en matière de leadership axé sur une communication efficace, nous avons fait appel à Amy Leschke-Kahle, vice-présidente, Accélération des talents de The Marcus Buckingham Company (une entreprise d’ADP) et à Rob Lewis, vice-président, Solutions liées aux talents d’ADP. La conversation a révélé trois attributs essentiels d’un leadership efficace.

1. Le leadership d’aujourd’hui est… humain

En vue d’améliorer le perfectionnement en matière de leadership au sein d’une organisation, des gestionnaires bien intentionnés rendent souvent le processus trop compliqué. Il est trop facile de vouloir créer un programme pour tout gérer, mais un leadership efficace peut être aussi simple que de prêter attention à ses employés. Le perfectionnement en matière de leadership axé sur une communication rapide, fréquente et légère entre les gestionnaires et leur équipe à propos du travail peut grandement contribuer à appuyer et soutenir ces employés.

« Dans le domaine du perfectionnement en matière de leadership, on peut parfois se laisser distraire par une méthode de leadership qui semble parfaite, affirme madame Leschke-Kahle. Mais en réalité, il n’existe pas de modèle parfait en la matière. Il s’agit d’un processus individuel, et l’essentiel est d’être très attentif aux membres de votre équipe et à vos collègues. Si vous arrivez à dire "Je vous vois, je vous connais", vous serez un gestionnaire efficace. »

Voilà le changement de mentalité qu’il faut opérer au niveau de la direction afin de créer une culture attentionnée et de l’intégrer à l’ADN de l’organisation. Et une fois que les gestionnaires développent des compétences de leadership familier qui procurent aux membres de l’équipe l’attention dont ils ont besoin, l’engagement peut croître très rapidement. En fait, madame Leschke-Kahle affirme qu’elle a constaté que l’engagement a doublé, voire triplé, au cours d’une période de 12 semaines grâce à une attention fréquente sur un ton léger.

« Être gestionnaire ne signifie pas que vous devez dire aux gens ce qu’ils font mal. Vous pouvez plutôt vous concentrer sur leurs forces, qui représentent des occasions dont il faut tirer parti. »

- Amy Leschke-Kahle, vice-présidente, Accélération des talents de The Marcus Buckingham Company
 

2. Le leadership d’aujourd’hui est… familier

De plus, il est important de saisir que le leadership axé sur une communication efficace n’est pas une activité ponctuelle. Le leadership et l’accélération des talents doivent faire partie des tâches quotidiennes habituelles qui permettent à votre équipe d’atteindre ses objectifs et être intégrés de façon transparente au déroulement du travail.

Par exemple, avoir des conversations hebdomadaires de cinq minutes avec l’équipe constitue un objectif réaliste et possible que la plupart des gestionnaires peuvent s’engager à tenir.

« La principale question que les gestionnaires doivent se poser est "Comment faire pour intégrer la gestion du rendement aux tâches quotidiennes?", affirme monsieur Lewis. Pas seulement un processus de RH distinct, mais quelque chose qui s’intègre naturellement au travail quotidien des gestionnaires. Cela va de soi pour les très bons gestionnaires, mais de nombreux gestionnaires ne savent pas à quel point il peut être simple d’inclure dans le quotidien ces stratégies de leadership et mises au point fréquentes. »

La valeur des pratiques de leadership familier augmente au fil du temps, particulièrement si vous disposez d’outils technologiques pour faire le suivi de ces données. Après tout, comme le dit madame Leschke-Kahle, les points repères fournissent du contexte, mais chaque entreprise est unique. Le meilleur point repère est l’évolution de votre organisation au fil du temps.

« Les membres de l’équipe sentent une différence quant à la fréquence des mises au point, mais il est possible de la voir réellement du point de vue du spécialiste, déclare madame Leschke-Kahle. En examinant les données, il est possible de constater l’évolution de l’engagement semaine après semaine, trimestre après trimestre. Et c’est là qu’on observe la corrélation entre les employés entièrement engagés et l’attention qu’ils accordent à leur travail. Du point de vue de la direction, ces données s’avèrent extrêmement utiles. »

3. Le leadership d’aujourd’hui est… empreint de compréhension

Le plus important pour les gestionnaires actuels est de se rappeler que la réussite, autant sur le plan des affaires que du leadership, repose sur les personnes concernées. L’empathie et une grande attention aux besoins, aux désirs et au rendement des employés constituent les éléments à prioriser et sont au cœur du leadership axé sur une communication efficace. Le défi consiste à mettre en place cette approche empreinte d’empathie et individualiste, et c’est là que la technologie joue un rôle important.

« Le leadership n’est pas une question de hiérarchie, mais plutôt une affaire personnelle, affirme madame Leschke-Kahle. En tant que gestionnaires, lorsque nous tentons d’obtenir le rendement, la productivité et l’engagement les plus élevés possible de la part de nos équipes, nous devons nous rappeler que ce que nous recherchons réellement, ce sont les "précurseurs émotionnels d’un travail extraordinaire", qui proviennent d’une attention très fréquente de la part de la personne la plus importante au travail : votre chef d’équipe. »

Pour faire preuve d’empathie, il faut apprendre à parler de la vie à vos employés au lieu de les critiquer.

« Être gestionnaire ne signifie pas que vous devez dire aux gens ce qu’ils font mal, poursuit madame Leschke-Kahle. Vous pouvez plutôt vous concentrer sur leurs forces, qui représentent des occasions dont il faut tirer parti. Vous pouvez ensuite vous concentrer précisément sur ce dont vos employés ont besoin pour être le plus efficaces possible. Les gestionnaires peuvent laisser tomber les anciennes pratiques trop compliquées et trop programmées et plutôt opter pour ces pratiques intégrées simples qui favorisent réellement l’engagement, la productivité et les bonnes relations. »

Et investir vos ressources limitées – temps et attention – dans vos employés fait partie de ces pratiques.

« Vous devez redoubler vos efforts en ce qui concerne l’élément qui change le plus les choses, soit une attention ciblée de la part de votre équipe de direction », déclare madame Leschke-Kahle.

Tandis que le monde des affaires devient de plus en plus complexe d’une année à l’autre, le secret du leadership axé sur une communication efficace est en fait très simple. Il suffit de trouver des façons d’offrir aux membres de votre équipe une attention humaine, familière et empreinte de compréhension et d’intégrer ces façons de faire. Lorsque des organisations s’engagent à perfectionner les compétences en matière de leadership, il est probable que l’engagement, la productivité et la fidélité des employés augmentent. Les organisations dont les gestionnaires offrent aux employés une attention fréquente sur un ton léger permettent à ces derniers d’atteindre des sommets en matière de productivité, d’innovation et de qualité du travail.

En savoir plus sur la manière de stimuler les performances par un engagement basé sur les points forts.

Cet article est paru à l’origine dans Spark Parrainé par ADP.

BALISES: Tendances et innovation Petite entreprise RH Entreprise multinationale Articles Moyenne entreprise Grande entreprise