Leadership en temps de crise – 10 choses à faire et à ne pas faire

par Jordan Birnmaum

Les gens passent par une gamme complète d’émotions lorsqu’ils interagissent avec leurs gestionnaires en temps de crise, et une évaluation inconsciente de la réponse obtenue est susceptible d’avoir une incidence considérable sur la façon dont ils traitent l’information reçue. Être conscient de leurs besoins peut vous aider à transmettre des communications dont l’effet est des plus positif. Voici quelques conseils pour y parvenir.

  1. N’atténuez pas les faits, mais ne cultivez pas la panique non plus. Les gens cesseront de croire ce que vous dites ou ne voudront plus vous écouter, carrément.
  2. Admettez ne pas tout savoir. Cela mettra votre équipe en confiance en ce qui concerne tous les autres renseignements que vous leur transmettrez.
  3. Informez-les dès que vous apprenez quelque chose. S’ils savent qu’ils peuvent compter sur vous pour leur transmettre tout renseignement important et pertinent de façon efficace, vos employés peuvent consacrer leur temps et leur énergie mentale à autre chose.
  4. Effectuez des mises au point régulièrement. Les gens ont des besoins plus grands en ce moment; stabilité, interaction, renseignements à jour, flexibilité, espoir... Les mises au point répondent à ces besoins. Savoir qu’ils peuvent compter sur vous compte pour beaucoup.
  5. Aidez votre personnel à exprimer ses craintes en exprimant les vôtres. Lorsque les personnes parlent de leurs craintes à haute voix, ces craintes commencent à se dissiper. La meilleure façon d’aider votre personnel est de donner l’exemple et de poser des questions (en tête-à-tête).
  6. Reconnaissez la légitimité de ces craintes et offrez votre soutien. Rassurez vos employés en leur rappelant que ce n’est pas absurde de se sentir ainsi, que vous comprenez et que vous tenterez de les aider comme vous le pouvez. Soyez prêt à les diriger vers des ressources approuvées en vue d’obtenir une aide externe.
  7. Lorsque cela est possible, ayez un plan. Une action significative est un remède contre l’anxiété. Même s’il ne s’agit que d’un horaire permettant de rester en contact, le fait d’établir un plan et de favoriser une action collective rassure le personnel.
  8. Aidez les personnes à déterminer ce qu’elles peuvent / ne peuvent pas contrôler; concentrez-vous sur ce qu’elles peuvent contrôler. Ce n’est pas un cliché pour rien. Faire cet exercice avec votre personnel, au plan personnel comme professionnel, vous aidera tous énormément.
  9. Si possible, faites de la crise une occasion. Si vos employés ont la chance de pouvoir travailler de la maison, sur quels projets à long terme peuvent-ils se pencher? S’ils ne sont pas en mesure de travailler de la maison, quelle nouvelle compétence peuvent-ils développer au cours de cette période?
  10. Montrez à vos employés que vous vous souciez d’eux. Ce n’est pas le moment de présumer qu’ils le savent. Et c’est important. Très important.

Même si vous, en tant que personne (selon toute vraisemblance), disposez de peu de moyens pour influer sur la crise dans son ensemble, vous pouvez avoir une incidence d’une importance indéniable sur l’expérience des autres. C’est particulièrement vrai lorsqu’il est question de votre équipe. Vous constaterez que de mettre en pratique les conseils énumérés ci-dessus vous aidera vous autant que cela aidera votre personnel.

Apprenez-en davantage sur les plans de préparation d’ADP face au COVID-19.

BALISES: Gestion et croissance Grande entreprise Moyenne entreprise Entreprise multinationale Petite entreprise Articles RH Tendances