La COVID 19 a-t-elle augmenté la loyauté des travailleurs canadiens envers leur employeur ?

Malgré des pertes d’emplois notable dans tout le pays, la plupart des travailleurs canadiens déclarent que leur loyauté envers leur employeur reste forte, mais ils sont divisés sur la question du retour au travail.

10 juin 2020

ADP Canada continue d’étudier les effets de la COVID-19 sur le milieu du travail canadiens à travers sa série d’enquêtes intitulées « Études sur les habitudes de travail en temps de COVID-19 ». La dernière enquête de cette série se penche sur la loyauté des travailleurs envers leur employeur, les impacts opérationnels et la question du retour au travail. Elle fait suite aux enquêtes précédentes sur la santé et la sécurité des employés, la préparation et la réponse des employeurs et l'impact de la pandémie sur les télétravailleurs.

Loyauté des employés

Mené par Angus Reid, au nom d’ADP Canada, l’enquête révèle que la majorité des travailleurs canadiens restent fidèles à leur employeur, près d’un tiers (28 %) déclarant que leur loyauté s'est accrue grâce à la réponse de leur entreprise à la COVID-19. Il est intéressant de noter que les femmes sont plus susceptibles que les hommes de déclarer une loyauté accrue envers leur employeur (33 % des femmes contre 23 % des hommes).

La loyauté envers les employeurs reste également forte parmi les Canadiens actuellement sans emplois, puisque près de la moitié (47 %) des répondants ayant perdu leur emploi en raison de la COVID-19 prévoient de retourner travailler chez leur ancien employeur.

Fonctionnement du lieu de travail

Les employés interrogés ont également fait état d'impacts tangibles sur le fonctionnement du lieu de travail. Bien que les employés estiment que la pandémie a entrainé une amélioration de l'accès aux nouvelles technologies (38 %) et des mesures de santé et de sécurité (74 %) sur de nombreux lieux de travail, de nombreux employés déclarent également constater une augmentation de leur charge de travail (46 %).

En outre, plus de la moitié des répondants (51%) ont déclaré que la COVID 19 a eu un impact négatif sur les recettes de l'entreprise et plus d’un tiers (36 %) qu’elle a réduit le nombre d’employés présents sur leur lieu de travail. Les quatre principales industries faisant état d’impacts négatifs sur les revenus sont les suivantes :

  • Commerce de détail, alimentation et hôtellerie
  • Métiers de la construction
  • Industrie manufacturière, ressources naturelles, agriculture ou services agricoles
  • Services aux entreprises et aux professions libérales

Sans surprise, presque tous les travailleurs de la santé ont déclaré que leur employeur avait renforcé les mesures de santé et de sécurité et que leurs obligations professionnelles avaient augmentées. Les travailleurs de la construction étaient les plus enclins à déclarer que les revenus de leur entreprise avaient baissées à cause de la COVID-19. Ce secteur a également fait état d'une augmentation significative des mesures de santé et de sécurité, un constat essentiel pour une des premières industries qui a été autorisée à reprendre ses activités. Par ailleurs, trois travailleurs du secteur de l’éducation sur cinq ont signalé une augmentation significative de leurs obligations professionnelles, ainsi que du recours aux nouvelles technologies.

« Bien que la loyauté envers les employeurs reste élevée, il ne fait aucun doute que la COVID-19 aura des répercussions durables sur la main-d'œuvre, déclare Heather Haslam, vice-présidente marketing chez ADP Canada. Notre série d’enquête sur les habitudes de travail a montré que la plupart des employeurs se sont adaptés rapidement en plus d'adopter des mesures pour protéger leur main-d'œuvre. Les employeurs peuvent favoriser la rétention de leurs employés en faisant preuve de transparence sur les changements, en restant empathiques, en soutenant et en informant leurs employés, en leur demandant régulièrement leur avis et en continuant à donner la priorité à la santé et à la sécurité des employés. »

Le retour au retour au travail

L'impact de la COVID-19 sur la loyauté envers les employeurs et le fonctionnement du lieu de travail peut avoir influencé le sentiment des employés sur la question du retour au travail. Si environ un tiers des sondés ont hâte de retourner au bureau, 21 % d’entre eux déclarent ne pas être prêts à retourner sur leur lieu de travail. Ce sentiment se retrouvent davantage chez les femmes, qui sont 29 % à déclarer qu’elles ne sont pas prêtes à revenir, contre 14 % des hommes interrogés.

En outre, 11 % des personnes interrogées déclarent que même s’ils sont prêts à retourner sur le lieu de travail, ils ne sont pas certains que leur employeur aura mis en place les mesures appropriées pour garantir leur sécurité.

« Dans tout le Canada, la plupart des travailleurs ont le droit de refuser ce qu'ils croient raisonnablement être un travail non sécuritaire, sans craindre de sanctions. Les travailleurs n'ont pas besoin de prouver qu'ils courent un risque pour engager un refus de travail dangereux, explique Natalka Haras, conseillère juridique chez ADP Canada. En cas de refus de travailler, il est crucial qu'un employeur applique avec rigueur le processus d'enquête et de déclaration prévu par la législation en vigueur ». 

Les employeurs qui rouvrent les lieux de travail devront élaborer et/ou mettre à jour des politiques et des procédures pour gérer les problèmes d'assiduité et les refus de travailler. Ces situations doivent être traitées conformément à la législation en vigueur en matière de santé et de sécurité au travail, de normes d'emploi, de respect de la vie privée et de droits de l'homme. Pour remplir leurs obligations et rassurer les employés qui retournent sur le lieu de travail, les employeurs devront suivre les exigences et les orientations des autorités de santé publique et de la santé et sécurité au travail.

Autres faits saillants révélés par l’étude :

  • Les travailleurs des provinces de l’Atlantique (24 %) étaient plus enclins à déclarer une baisse de la loyauté envers leur employeur, par rapport à la moyenne nationale de 13 %
  • Au Québec, 41 % des travailleurs salariés ont déclaré qu'ils recherchaient ou pourraient rechercher un nouvel emploi au cours de l'année à venir.
  • Par ailleurs, les travailleurs de l’Alberta étaient plus susceptibles de penser que leur entreprise a subi une baisse de revenus (66 % contre 51 % en moyenne) ainsi qu'une réduction du nombre d'employés en raison de la pandémie (47 % contre 38 % en moyenne).
  • Près de 7 travailleurs de Colombie-Britannique sur 10 (67 %) estiment que la COVID-19 n'a pas eu d'impact sur leur loyauté envers leur employeur
  • Les répondants de l’Ontario et de l’Alberta sont les plus nombreux à déclarer être plus loyaux envers leur employeur en raison de la façon dont ils ont géré la COVID-19 (32 % contre 28 % en moyenne)

À propos de la série Étude sur les habitudes de travail en temps de COVID-19 d’ADP Canada :

La pandémie mondiale de coronavirus, ou COVID-19, perturbe de nombreux aspects de la vie, notamment l’emploi et l’économie canadienne et mondiale.

ADP Canada a fait appel à Angus Reid pour mener des sondages aux deux semaines afin d’obtenir des perspectives pertinentes en temps opportun sur les effets de la pandémie sur les milieux de travail, ainsi que sur le niveau de préparation des lieux de travail et leur réaction face à cette pandémie internationale.

Ce sont les résultats d’un sondage mené pour ADP Canada entre le 15 mai et le 17 mai 2020 auprès d’un échantillon représentatif de 939 travailleurs canadiens qui sont membres du Forum Angus Reid. Le sondage a été mené en anglais et en français.

À propos des enquêtes du Forum Angus Reid

La précision des sondages en ligne du Forum Angus Reid est mesurée à l'aide d'un intervalle de crédibilité. Dans ce cas, le sondage est exact à +/- 3,2 points de pourcentage près, 19 fois sur 20, si tous les Canadiens avaient été interrogés. Tous les extraits d’enquêtes et les sondages peuvent être sujets à d'autres sources d'erreur, y compris, mais sans s'y limiter, l'erreur de couverture et l'erreur de mesure.

À propos du Forum Angus Reid:

Le Forum Angus Reid est la communauté d'opinion publique en ligne la plus connue et la plus fiable au Canada, composée de résidents engagés, à travers le pays, qui répondent à des sondages sur des questions d'actualité qui intéressent tous les Canadiens.

À propos d’ADP Canada

Concevoir de meilleures façons de travailler grâce à des produits de pointe, à des services haut de gamme et à des expériences exceptionnelles, qui permettent aux personnes d’atteindre leur plein potentiel. RH, talent, gestion du temps, avantages sociaux et paie. Les données nous informent et nos solutions sont axées sur le développement des personnes. Pour obtenir de plus amples renseignements à propos d’ADP Canada, visitez le site www.adp.ca ou suivez-nous sur Twitter à @ADP_CDA.

BALISES FR : Articles Tendances et innovation Articles et perspectives