Comment les organisations déployant une technologie d’analyse du personnel peuvent-elles maximiser le RCI?

Selon Steve Goldberg, expert en recherche sur la gestion du capital humain (GCH), les entreprises qui souhaitent maximiser le rendement du capital investi (RCI) dans le cadre du déploiement d’outils d’analyse doivent tenir compte de deux facteurs :

  1. La disponibilité d’une quantité importante de données précises et pertinentes

    La qualité des aperçus dépend des données sur lesquelles ils sont fondés; la quantité de données disponibles a une incidence proportionnelle sur la fiabilité des analyses prédictives basées sur des algorithmes. Par exemple, un modèle de prédiction du risque de départ devrait être alimenté par un très grand échantillon de données diversifiées sur les employés, sans quoi il sera moins efficace dans certaines situations.

  2. Les aperçus doivent être exploitables pour toutes les personnes concernées

    Une méthode éprouvée pour transformer l’information en action concrète consiste à formuler les résultats et les recommandations sous forme d’histoire, soit dans un langage que les gens parlent et comprennent. L’analyse du personnel sans mise en récit ne permettra probablement pas d’atteindre les objectifs d’adoption et de RCI fixés, car le temps et le processus nécessaires pour comprendre la signification et les implications des analyses s’inscriront généralement en dehors du flux de travail normal.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la séance de questions et réponses avec Steve Goldberg, vice-président et directeur de la recherche chez Ventana Research, téléchargez notre aperçu sur l’analyse du personnel en tant qu’avantage concurrentiel ou effectuez notre auto-évaluation pour examiner l’état actuel de vos données de GCH.

Ce rapport d'analyse n'est disponible qu'en anglais.

BALISES FR : Moyenne entreprise Grande entreprise Tendances et innovation Analyse de la main-d’œuvre