Niveler la main-d’œuvre occasionnelle par le haut

par l’équipe Spark

par Diane Mulcahy*

L’évolution de l’offre et de la demande des entreprises à la suite de l’événement sanitaire mondial et l’arrêt des voyages d’affaires ont entraîné une augmentation du nombre de travailleurs occasionnels pour de nombreuses entreprises. Les travailleurs autonomes donnent aux entreprises plus de flexibilité pour augmenter ou diminuer leur personnel en fonction de l’évolution de l’environnement du marché, et pour accéder aux compétences, à l’expertise et à l’expérience précises là et quand elles en ont besoin.

La nécessité de la résilience et de la flexibilité qu’offre la main-d’œuvre occasionnelle ne fait que croître. Il y a encore beaucoup d’incertitude quant au rythme et à la stabilité de la réouverture dans le cadre de cette nouvelle normalité. Les entreprises qui prévoient de « niveler par le haut » et d’augmenter leur main-d’œuvre occasionnelle au fur et à mesure de la réouverture de l’économie peuvent profiter des mesures suivantes :

Concentrer la gestion de la main-d’œuvre occasionnelle

Je travaillais avec l’équipe de direction d’une entreprise du Fortune 1000 pour mettre en place de meilleures pratiques de gestion pour leurs travailleurs autonomes. L’un de leurs problèmes était l’embauche désorganisée de main-d’œuvre occasionnelle dans toute l’entreprise. Chaque gestionnaire engageait des entrepreneurs indépendants pour des projets et des tâches qui s’inscrivaient dans les limites budgétaires qu’il pouvait gérer sans surveillance supplémentaire. En conséquence, l’équipe de direction n’avait aucune visibilité − et aucun moyen de gérer, de suivre ou de contrôler − le nombre de travailleurs autonomes, ni le montant des dépenses de l’entreprise à cet égard.

Une meilleure approche consiste à concentrer la surveillance et la gestion des travailleurs occasionnels au sein de votre groupe de talents. La création d’un guichet unique permettant aux gestionnaires d’accéder aux travailleurs privilégiés, aux contrats types et au matériel d’intégration, et de traiter les factures et les paiements, rend plus efficace l’embauche et la gestion de la main-d’œuvre occasionnelle. Le guichet unique permet également à l’entreprise d’exercer un contrôle sur les coûts et la qualité ainsi que sur la manière d’employer ces travailleurs et le lieu de leur affectation.

Gérer la marque de vos talents

Les entreprises perçues comme des lieux de travail exceptionnels peuvent attirer les meilleurs talents et retenir leurs employés les plus précieux. Par conséquent, la plupart des entreprises consacrent beaucoup de temps et d’énergie à développer leur marque en tant qu’employeur.

La même notion s’applique à la main-d’œuvre occasionnelle. En vous forgeant une réputation de lieu de travail agréable, vous vous assurez que votre entreprise obtient et conserve les meilleurs travailleurs autonomes. La grande distinction est que les travailleurs autonomes accordent de la priorité et de la valeur à des caractéristiques de l’entreprise différentes par rapport aux employés.

De nombreux sondages menés auprès d’entrepreneurs indépendants révèlent que leurs clients préférés sont des entreprises qui apprécient la qualité de leur travail, leur permettent de contrôler leur calendrier et leur offrent la possibilité de travailler sur des projets qui leur plaisent. Les questions opérationnelles qui figuraient en tête de liste étaient le fait d’être bien payé, rapidement et à temps, et un processus d’intégration efficace.

Ces résultats suggèrent deux mesures précises que les entreprises peuvent prendre pour créer une grande marque parmi les travailleurs autonomes. La première consiste à nommer un « ambassadeur de la marque » en matière de talents pour gérer et soutenir la main-d’œuvre occasionnelle. En plus de s’assurer que les travailleurs se sentent valorisés, l’ambassadeur peut travailler avec les gestionnaires pour fournir une équipe et une expérience de travail positives dans l’entreprise, et veiller à ce que les bons travailleurs reçoivent les bonnes affectations. La seconde consiste à gérer l’expérience administrative en veillant à ce que l’intégration se fasse en douceur, efficacement et en ligne, et à ce qu’une procédure accélérée de facturation et de paiement soit mise en place.

Comme la main-d’œuvre occasionnelle continue de croître, les entreprises qui créent le meilleur lieu de travail seront les mieux placées pour attirer les meilleurs talents.

Conserver les connaissances au sein de l’entreprise

Il est facile d’imaginer que la continuité et la croissance des connaissances d’entreprise sur les clients, les tâches accomplies et les produits livrables seront perturbées par le va-et-vient des travailleurs autonomes ayant reçu des affectations de courte durée.

Ce risque est l’un des plus faciles à atténuer en utilisant une technologie largement offerte. L’utilisation de technologies telles que Slack et les courriels pour conserver les conversations, Google docs pour préserver les brouillons et les modifications, et un lecteur partagé pour suivre les mises à jour ou les commentaires des clients, peut facilement et à moindre coût permettre de préserver les produits du travail et les connaissances de tout projet.

Si ces technologies sont faciles d’accès et peu coûteuses, il est essentiel que les entreprises veillent à ce que les pratiques de gestion des connaissances de base soient incluses dans les contrats standards conclus avec la main-d’œuvre occasionnelle. Par exemple, le contrat peut préciser les technologies que l’entrepreneur indépendant doit utiliser pour communiquer avec les clients et les employés et pour mener à bien les affectations, et inclure une renonciation standard pour permettre l’enregistrement à usage interne de toute réunion ou conférence téléphonique.

Atténuer les risques relatifs à la main-d’œuvre occasionnelle

L’embauche de tout travailleur comporte des risques, et la main-d’œuvre occasionnelle ne fait pas exception.

Un risque particulier aux travailleurs autonomes est la possibilité d’une erreur de classification des travailleurs. Notre marché du travail actuel classe les travailleurs soit comme employés soit comme entrepreneurs indépendants, mais il n’y a pas de test clair et précis pour distinguer les deux catégories et déterminer le statut de travailleur. Pour atténuer ce risque, les gestionnaires des talents des entreprises doivent travailler avec des conseillers juridiques pour créer des contrats types et des exigences de documentation cohérentes pour les travailleurs autonomes.

Les TI et la cybersécurité constituent un autre risque. Donner aux entrepreneurs indépendants l’accès aux équipements de l’entreprise, aux renseignements en ligne et aux ressources partagées offre de nouveaux points d’entrée aux systèmes informatiques de l’entreprise. S’assurer que des professionnels de TI internes ou externes créent des protocoles pour protéger les renseignements exclusifs et en restreindre l’accès peut limiter les chances que l’infrastructure technologique de l’entreprise soit compromise.

Produire des champions

Un vieux dicton du monde du sport dit que « les champions sont créés hors saison », mais il s’applique tout aussi bien aux équipes en affaires. La période « hors saison » actuelle est très difficile, mais de nombreuses entreprises reviendront plus fortes et plus solides que jamais. La main-d’œuvre occasionnelle permet une flexibilité et une résilience dont les équipes ont besoin pour gérer le changement avec succès. Les champions qui émergeront de cette période difficile formeront des équipes agiles, efficaces, composées à la fois d’employés et de travailleurs autonomes.

En savoir plus

Lancer cette webémission : The New Normal of Work featuring Diane Mulcahy (la nouvelle normalité au travail avec Diane Mulcahy)

Cet article est paru à l’origine dans SPARK Parrainé par ADP.

BALISES: Tendances et innovation Tendances Gestion des talents RH Recrutement et embauche Articles Gestion et croissance